Comment calculer l’indice glycémique des aliments pour contrôler votre taux de sucre sanguin?

L’index glycémique mesure la vitesse avec laquelle la glycémie augmente après la consommation d’hydrates de carbone, par rapport à une norme de mesure représentée par le glucose pur. Le calcul est fait par l’analyse de la glycémie à jeun chez le patient, et puis la suite de la consommation de 50 grammes de glucides à intervalles réguliers.

À ce stade, la trace des diagrammes qui permettent d’évaluer les changements de la glycémie au cours du temps. Une ligne est tracée sur le graphique pour chaque type de nourriture et évalue la proximité de la ligne de glucose dans le sang de chacun par rapport à la valeur 100, ce qui est représenté par le glucose. Ainsi, par exemple, que certains aliments comme les pommes de terre ont un indice glycémique plus élevé, généralement autour de 95, par rapport à d’autres aliments tels que les lentilles, qui ont moins de la moitié.

La mesure n’est pas universelle et peut changer en fonction de la cuisson de la nourriture, plutôt que les conditions physiques du patient. Pour que cela soit considéré comme normal, l’index doit être dans la plage d’une table dont les valeurs minimales et les valeurs maximales. À partir de ce tableau, par exemple, est que les aliments avec un indice glycémique plus élevé, qui est, qui peut dépasser la valeur de 100, par exemple, des gaufres, des beignets, des gâteaux de riz, pain de blé entier ou de frites, avec le pire c’est le maltose, le sucre de malt utilisé pour la bière, tandis que ceux dont l’index glycémique le plus faible sont les arachides, les pois chiches, le soja, les haricots et certains fruits.

La surveillance de la glycémie est important de fournir de l’énergie pour le cerveau et pour prévenir l’apparition de certaines maladies comme le diabète de type 2. De contrôle, cependant, ne signifie pas nécessairement une baisse, mais seulement à garder constante à l’intérieur de la plage normale (de 70 à 99 mg/dl à jeun, et moins de 140 mg/dl après les repas). Dans la plupart des régimes qui ont cet objectif, les règles à suivre sont de réduire la consommation de glucides, de collations et de boissons sucrées, préférez les aliments riches en fibres tels que les fruits, les légumes et les céréales, a étendu les éléments nutritifs quotidiens en plusieurs repas, éviter les repas lourds et vérifier les valeurs nutritionnelles sur les étiquettes des produits, limitation de l’offre de sirop de glucose, de fructose et de l’amidon de maïs.

Via | Montignac, Mon entraîneur personnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *