Comment la musique affecte le cerveau

headphones

Je ne sais pas si pour vous aussi, et j’ai donc souvent choisir de garder la musique au cours de certaines activités parce que je trouve ça tellement captivant que je ne pouvais pas le garder uniquement l’arrière-plan, je suis complètement ravi.

Les mécanismes qui font de la musique un puissant, agréable de relance qui est capable d’influer sur nos corps ont été analysés dans une étude récente réalisée par des chercheurs (Montréal, Canada). Après que vous avez remarqué que dans tous les sujets étudiés, écouter de la musique a provoqué une plus grande dilatamento des élèves, augmentation de la pression cardiaque, une déviation du sang vers les membres inférieurs et l’activation du cervelet, de la recherche prefissava pour comprendre la dynamique à l’origine de ces changements.

Par la combinaison de deux méthodes différentes (TEP et irmf analyse, les chercheurs ont été en mesure d’obtenir une image complète des effets de la musique sur le cerveau humain, tout d’abord, la libération de dopamine dans certaines régions du cerveau, les mêmes que ceux qui sont stimulés quand il ya un sentiment de bien-être extrême (par exemple au cours de l’activité sexuelle ou à l’utilisation de certains médicaments).

L’étude a également montré comment notre cerveau anticipe le plaisir que vous rencontrerez l’écoute d’une chanson avant même qu’il ait été entendu, la création d’un sentiment d’euphorie à l’idée que provoque un fort sentiment de désir. Beaucoup de musiciens utilisent ce phénomène en créant des pauses et des ralentissements, d’inattendu dans la musique de telle manière à maximiser le suspense par le retard de la satisfaction du plaisir anticipé de l’esprit.

Plus la durée de la séquence, le son qui nous l’espérons, sera refusé, le plus grand sera l’impact émotionnel de la même quand, finalement, nous serons à votre écoute. Le plaisir qui vient de l’écoute d’un morceau, puis, est très dépendante de la capacité du compositeur à produire un modèle de la musique un peu prévisible à partir de l’esprit de l’auditeur.

Via | Wired.com Photo | N. Kashirin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *