L’angine de poitrine, symptômes, causes et traitement

angina pectoris

L’angine de poitrine est un syndrome clinique généralement appelé tout simplement “angine de poitrine”, dans laquelle le patient ressent une douleur qui commence dans une situation assez précaire pour de plus en plus en l’espace de quelques minutes. Cette douleur est causée par un manque momentané de l’oxygénation du muscle cardiaque, et est due à une diminution du flux sanguin dans les artères coronaires. La douleur affecte donc la la région de la poitrine, mais se manifeste également dans les bras, les épaules, la mâchoire, du cou ou même dans le dos.

L’angine de poitrine peut se produire à la fois lorsque le sujet est en situation de stress, c’est quand il est au repos, et en plus le symptôme douloureux, manifeste également un sentiment de malaise, une difficulté à respirer et un sentiment d’oppression. En outre, parmi les symptômes de l’angine de poitrine, il y a aussi la soudaine pâleur du patient.

Par le biais de tests spéciaux (Échocardiographie, l’Électrocardiogramme, l’Angiographie), le médecin sera en mesure d’évaluer la situation de l’objet et quelle est la source exacte de sa douleur. Si elle venait à être confirmé dans le cas de Angine de poitrine, il sera nécessaire d’intervenir afin d’éviter des complications et des conséquences graves dans l’avenir. Le médecin peut alors prescrire des médicaments qui augmentent le flux sanguin vers le cœur, et d’autres qui réduisent la demande en oxygène du cœur.

Fondamentaux, afin d’éviter de graves conséquences, cependant, va adopter une saine style de vie (claire de la fumée, de faire de l’activité physique, suivre un régime alimentaire sain et faible en gras, garder sous contrôle le taux de cholestérol dans le sang et ceux de la pression artérielle, perdre du poids si nécessaire, gérer le stress…). Si la prise de médicaments et de mode de vie sain ne pas améliorer la situation du patient, le médecin peut recommander une procédure d’angioplastie.

via | Farmacoecura Photos | par Pinterest de Jean-Paul Marat

Laisser un commentaire