Les poissons, chez les enfants de réduit les risques d’allergies

allergie pesce

Quand nous étions petits, nous avons appris que le poisson est bon. Les choses n’ont pas changé depuis, et encore aujourd’hui, les experts en nutrition recommandent de ne pas oublier de mettre dans le plat de cette nourriture au moins deux fois par semaine. Aujourd’hui, il est une raison de plus de ne pas oublier d’étendre cette recommandation pour les enfants. Une étude publiée dans le Journal Américain de la Nutrition par des chercheurs de l’Institut Karolinska de Stockholm (Suède) a en effet montré que la consommation de poisson dans la petite enfance réduit le risque de développer une allergie jusqu’à 12 ans.

Les auteurs de l’étude ont commencé à partir des résultats d’études antérieures selon lesquelles la consommation de poisson dans les premières années de la vie contrastes de l’apparition d’allergies, mais sont allés plus loin pour essayer de comprendre si cet effet protecteur continuent aussi pendant le reste de l’enfance.

Pour ce faire, ils se sont impliqués dans leur analyse 3285 enfants appartenant au groupe d’étude suédois cohorte de naissance. Les parents d’élèves ont rempli des questionnaires sur les habitudes de vie, l’exposition à certains facteurs environnementaux et les symptômes des maladies allergiques dans leurs enfants. Les questionnaires ont été complétés lorsque les enfants ont 1, 2, 4, 8 et 12 ans.

La fréquence de consommation de poisson dans l’enfance a été mesurée avec le questionnaire administré à l’âge de 1 an. Les niveaux d’anticorps associés à des réactions allergiques appelé immunoglobuline (Ig) E – ils sont, au contraire, ont été mesurées à l’âge de 8 ans.

L’analyse des données recueillies révèle qu’à l’âge de 1 an, 80% des enfants ont régulièrement consommé du poisson au moins 2 fois par mois. Entre la première année de la vie et de l’âge de 12 ans, cette consommation régulière a réduit le risque de troubles de type allergique, à la fois des voies respiratoires (telles que la rhinite), ou de la peau (comme l’eczéma).

Sur la base de ces résultats, les chercheurs ont conclu que

la consommation régulière de poisson dans l’enfance, peut réduire le risque de maladies allergiques jusqu’à l’âge de 12 ans.

Via | le Journal Américain de La Nutrition Clinique par malias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *