Migraine la huitième cause de handicap dans le monde

emicrania

Les maux de tête occupe la huitième place dans le top 10 des maladies qui cause d’incapacité dans le monde. Pour révéler qu’il s’agit de la publication, sur les pages de la revue the Lancet, les résultats de la Charge Mondiale des Maladies 2010, le projet conçu par l’Organisation Mondiale de la Santé pour faire le point sur les effets des maladies, traumatismes et facteurs de risque sur la santé de la population à l’échelle mondiale et régionale.

Parmi toutes les données produites depuis la dernière édition du projet, celles produites par l’équipe coordonnée par Christopher Murray, de l’Université de Washington (Seattle, Usa) nous ont permis de quantifier le nombre d’années d’incapacité associée à diverses maladies. Nous avons constaté que les principales causes de handicap sont des troubles mentaux et du comportement, des troubles musculo-squelettiques, de diabète et de maladies du système endocrinien. Les chercheurs ont constaté que parmi les 291 troubles, y compris les traumatismes et les maladies, comme analysé dans le Fardeau Global des Maladies 2010 289 cause d’invalidité. Pour établir qu’il ont été consultés, entre autres, les résultats des publications scientifiques, des registres des tumeurs et d’autres maladies, les données relatives à la sortie de l’hôpital, les soins fournis dans le département de consultations externes et de ceux qui ont émergé à partir de diverses enquêtes.

Nous avons constaté que les principales causes de handicap, dont l’incidence augmente avec l’âge, n’ont pas changé de 1990 à 2010. Il est de retour la douleur, la dépression, l’anémie par carence en fer, douleur au cou, broncopatia la maladie pulmonaire obstructive chronique, l’anxiété, les migraines, le diabète et les chutes. En Afrique sub-saharienne autres principales causes de handicap sont pour les maladies tropicales, le Vih et le Sida, la tuberculose, du paludisme et de l’anémie.

De leur côté, les maux de tête et migraine tensive représentent 50% de toutes les maladies neurologiques. Dans l’Italie d’avoir à traiter avec le mal de tête qui est de 14% de la population. La forme du muscle et de la tension (ou céphalées de tension) affecte, au lieu de cela, les 27% des individus.

Selon Murray et ses collègues

les systèmes de santé doivent répondre aux besoins du nombre croissant de personnes avec une variété de troubles qui causent le plus d’invalidité et de mortalité.

La quantification du poids des conséquences de la non-fatale de la santé sera cruciale pour comprendre comment les systèmes de santé répondent bien à ces défis. Des stratégies efficaces et durables pour répondre à cette croissance de poids sont une priorité essentielle pour les systèmes de santé dans la plupart des régions du monde.

Via | Ansa; The Lancet

Laisser un commentaire